Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 20:26

Cavanna (françois) a vécu à Nogent sur marne, lorsqu'il était enfant et il en parle dans son  livre  :  "les ritals"

Il a beaucoup fréquenté l'ancienne bibliothèque de Nogent, car assoiffé d'histoires et de connaissances, il dévorait les livres.


La ville vient de donner son nom à la bibliothèque actuelle et de novembre 2008 à  mai 2009  lui consacre  une exposition  dans 3 lieux : le musée, la bibli et les archives


Aprés avoir été dessinateur pour différents journaux sous le pseudo de "sépia" , il créé  en septembre1960 avec le "professeur Choron"(georges Bernier) :  "HARA KIRI mensuel le journal bête et méchant"....où il s'écrivait pourtant des choses et des idées très intelligentes..puis en février 1969, Hara kiri hebdo en + du mensuel
c'est gràce à eux que j'ai découvert la politique, l'écologie, la satire sociale,politique, ...... j'y ai aussi appris que la connerie humaine n'a aucune limite et qu'elle n'est l'apanage  ni d'une classe d'âge, ni d' une catégorie sociale, ni d' une nationalité, ni d'un sexe, ni  d'une religion, ni d'une ethnie, race ou communauté......elle est universelle, hélas.




C'est sùr que la façon de  présenter leurs idées  pouvait choquer ou scandaliser....Pour moi, pas de problème, au contraire, je savourais  avec délice ces provocations qui faisaient frémir les bourgeois, les catho et les "biens pensants....

Elevée dès mon plus jeune âge dans une épicerie buvette d'un quartier très populaire 204 rue étienne Marcel à Bagnolet, j'y ai vu défiler toute une humanité constituée de gens de toutes sortes et derrière les comptoirs,
 j 'ai entendu des conversations (parfois avinées et scabreuses) et des confidences  qui m'ont fait grandir  et sortir trop tôt (?) de l'enfance....
la fille de l'épicier en entendait de toutes les couleurs...



Cela explique peut-être que lorsque j'étais  jeune,  je n'ai jamais été fan des films de walt disney ,de la bibliothèque rose, des chansons "yéyé", des spectacles sirupeux ou bien-pensant et que j'ai préféré les chansons de Ferré, Brel, Brassens, Le forestier, etc  et des lectures totalement éclectiques et non censurées , comme San Antonio, B.Vian, Zola, Zweig,... c'est à dire des livres, journaux, films, etc qui parlaient de la réalité.


Donc, dés mes 15 ans j'étais une lectrice assidue de hara kiri hedo, charlie hebdo, puis  de la "gueule ouverte"..ce qui était un sujet de discorde récurrent avec mon père, fidéle lecteur du "parisien libéré" appelé communément "le journal des concierges" par ses détracteurs.
 
Au moment de la mort de De gaulle, en novembre 1969, la "une" parodiait les unes d'autres journaux et faisait  en référence à un incendie dans une discothèque 10 jours auparavant où 146 jeunes avaient péri quelques temps auparavant en raison de problème de régles sécurité insuffisantes..A Colombey, iln'y avait qu'un mort !!
moi, ça m'a vraiment fait marrer, mais pas mon père ! et pas le ministre de l'intérieur : raymond Marcellin qui interdira l'hebdo.
Pour contourner cette censure, cavanna et choron créeront alors charlie hebdo pour poursuivre l'aventure..
 
sacrilège, se moquer ainsi du "grand homme".

Gràce à cette expo,  j'ai replongé avec délice dans l'esprit anar d' hara kiri et charlie hebdo au travers des  textes,  dessins,  parodies de pub,  anciennes couvertures et l'humour corrosif de cette bande de potes: reiser, cabu, wolinski, fournier, choron, cavanna,delfeil de ton, ...
Subversifs, iconoclastes, provocateurs, anti cléricaux, anti chasseurs, anti pub, ...quel jouissance !!!

un de leur slogan " la publicité nous prend pour des cons, la publicité nous rend con !" voici pour illustrer leurs parodies de pub



ça n'a pas vieilli et c'est
  génial !!

La suite dans quelques jours.....

Courez voir cette expo, découvrir ou retrouver l'esprit de la bande d'hara kiri, de cavanna, de tout ce qu'il a écrit et dessiner....découvrez aussi le fond permanent du musée consacré aux bords de marne, avec des tableaux, des illustrations, de vieilles cartes postales classées par ville et par thème sur un MAC.....
et en plus tout cela est en accés libre et gratuit
Retrouvez aussi tout cela dans le numero spécial
ci-dessous pour 6  euros si vs ne pouvez vs déplacer :


A+


Laissez moi vos commentaires

spoutnik 54

Partager cet article

Repost 0
Published by spoutnik 54 - dans exposition
commenter cet article

commentaires

Annick Levanen 02/07/2011 13:14


Le café de mes grands parents se trouvait à l'angle de la rue Etienne Marcel et de la rue Jules Ferry (rue dans laquelle a débuté Moulinex). C'est justement en faisant des recherches sur le
fondateur de Moulinex-M.Mantelet- que je suis arrivée sur votre site. Mes grands parents ont tenu ce café du début des années 1920 jusqu'à 1970 environ. Ma mère et mon frère y sont nés. Le café de
vos parents m'a fait penser à celui de mes grands parents. Il devait se situer vers la place de la Fraternité, non? J' allais souvent chez mes grands parents car nous habitions à Montreuil, tout
près. Je mangeais notamment le jeudi midi, avec eux, sur une table de bistrot, au milieu des clients .Mon grand père me parlait de la guerre de 14,en m'expliquant que les "boches" étaient de
pauvres couillons comme lui qui n'avaient rien demandé. C'est peut-être un peu pour cela que je suis devenue prof d'histoire. Comme vous,dans ce café, j'ai entendu et vu beaucoup de choses. J'ai
servi les clients, "sans faux col"! Je me souviens ... Mes grands parents mettaient tous les pourboires dans un pichet qu'ils vidaient au moment des grandes vacances pour que nous puissions nous
acheter des "petites bricoles". Allez, j'arrête là avec la nostalgie!


spoutnik 54 03/07/2011 13:57



je ne me souviens pas de ce café à l'angle des 2 rues pourtant enfant, j'y passais 4 fois par jour car j'allais à l'école V.Hugo.


l'épicerie de mes parents était située avant la place de la fraternité, entre  de 2 autres "bistrots" et une charcuterie...Concernant "moulinex" je m'en souviens très bien car une de
mes tantes y travaillait....Vos grand parents vs ont donné le gout de l'histoire et celui de la transmettre...aujourd'hui ce quartier a beaucoup changé....je n'y habite plus depuis 37 ans et
sans regret aucun...je préfére de beaucoup ma ville actuelle...


j'ai apprécié cet échange """nostalgique"""".


cordialement, spoutnik 54


 


 



Annick Levanen 01/07/2011 19:33


Je "tombe" par hasard sur votre site. C'est drôle: mes grands parents tenaient une épicerie café rue Etienne Marcel à Bagnolet, au n°270. C'était la Maison Bleue.


spoutnik 54 02/07/2011 12:00



bonjour,


270 ..........ça doit être plus bas ds la rue en direction de Paris, non?


il y avait une sorte de felix potin ou famistère ? c'est là?


l'épicerie de mes parents c'était de 1946 à 1976 puis ma soeur a pris le relais jusqu'en 1989...


spoutnik 54



Agnès Froment 23/03/2009 14:54

Un site du musée de Nogent est en construction... A suivre !

Agnès Froment 20/03/2009 16:06

Merci pour votre article, de la part de l'équipe du musée !

spoutnik 54 21/03/2009 14:01


je vous remercie pour votre commentaire.

je suis ravie que mon article ai plu à votre équipe....mais il n'y  a pas qu'un article ...j'en ai publié 3 au total sur l'expo...pr le moment et je n'ai pas encore été aux archives
j'aime beaucoup votre musée...mais je constate qu'il est méconnu, idem pour votre expo actuelle...ou les précédentes que j'avais vu pr certaines.....c'est bien dommage...
peut être devriez vs envisager de créer un blog sur le musée...c'est facile, gratuit et permet de toucher plus de public......

cordialement
spoutnik 54




kéline 03/02/2009 18:36

je l avais pas lu ce premier article sur l expo
je comprends qu après avoir baigné dans cette culture les disney movies ne t'aient pas inspirée :))
les couvertures sont très très sympas
lol celle du cerveau et la tête du mec qui le regarde,
et celle de Jésus elle est pas mal non plus
bah il était mort De Gaulle donc...
bonne soirée

spoutnik 54 04/02/2009 11:59


oui, il était mort ...paix à son "âme"
et il faut de temps en temps resituer l'histoire ds un contexte de mouvements des peuples et pas seulement au travers de la vie des "grands hommes" ou femmes, il est necessaire de
 déboulonner les idoles, les gourous, etc...sinon on risque de sombrer dans le culte de la personnalité et ça c'est très dangereux, ça peut mener à la dictature, au totalitarisme, au fantisme,
tout les trucs en "isme" qui nourrisent la peur de l'autre, l'intolérance, la guerre, le terrorisme ,le communautarisme, le racisme et à la xénophobie...
à +
 merci pr tes commentaires
spoutnik 54